Chrystel Mukeba

Centre Culturel Le Jacques  Franck - Brussels - 2018 Y O U   A R E   A L L   T H A T   I   R E M E M B E R  Chaque scène nous renvoie le souvenir d'un moment vécu. Comme une nécessité, un besoin viscéral de figer les choses pour ne pas les laisser s'échapper. Cette peur de la perte est omniprésente, figer et figer encore ces êtres pour les faire exister à jamais. Récit anonyme ou propre à chacun, il y a quelque chose de l'ordre de l'irréel. On se sent comme absorbé, envahi. Ces regards sont perdus, figés. Ces paysages intérieurs à la fois chaotiques et contemplatifs nous transporte vers cet ailleurs où le temps semble s'être suspendu. Ces protagonistes sont en perpétuel flottement entre rêve et réalité. Cette once de lumière presque imperceptible permet de mettre en exergue ce moment où la vulnérabilité de l'être est la plus présente. De l'ordre du pictural, cette série est influencée par la peinture traditionnelle Flamande. Rembrandt et Vermeer en sont de parfaits exemples. Travaillant ces clair-obscurs, le peu de lumière tente à pointer l'essentiel du sujet. Le médium photographique quand à lui transcrit l'instant et nous ramène à ce qui est réel.

Centre Culturel Le Jacques  Franck - Brussels - 2018

Y O U   A R E   A L L   T H A T   I   R E M E M B E R 

Chaque scène nous renvoie le souvenir d'un moment vécu.

Comme une nécessité, un besoin viscéral de figer les choses pour ne pas les laisser s'échapper.

Cette peur de la perte est omniprésente, figer et figer encore ces êtres pour les faire exister à jamais.

Récit anonyme ou propre à chacun, il y a quelque chose de l'ordre de l'irréel.

On se sent comme absorbé, envahi.

Ces regards sont perdus, figés.

Ces paysages intérieurs à la fois chaotiques et contemplatifs nous transporte vers cet ailleurs où le temps semble s'être suspendu.

Ces protagonistes sont en perpétuel flottement entre rêve et réalité. Cette once de lumière presque imperceptible permet de mettre en exergue ce moment où la vulnérabilité de l'être est la plus présente.

De l'ordre du pictural, cette série est influencée par la peinture traditionnelle Flamande.

Rembrandt et Vermeer en sont de parfaits exemples. Travaillant ces clair-obscurs, le peu de lumière tente à pointer l'essentiel du sujet.

Le médium photographique quand à lui transcrit l'instant et nous ramène à ce qui est réel.

 

 

Built with Berta.me