Chrystel Mukeba

Y O U  A R E  A L L  T H A T  I  R E M E M B E R

Chaque scène nous renvoie le souvenir d'un moment vécu.

Comme une nécessité, un besoin presque viscéral de figer les choses pour ne pas les laisser s'échapper.

Cette peur de la perte, omniprésente. Figer les êtres et les choses pour les faire exister à jamais.

Entrecroiser ces images pour en faire un récit. Les regarder comme des tableaux.

Voir ces «peintures» où le temps semble s'être suspendu, où les protagonistes sont en perpétuel flottement entre rêve et réalité.

Ces regards sont perdus, figés. Ces Paysages intérieurs à la fois chaotiques et contemplatifs

nous transporte vers ce territoire mental.

You Are All That I Remember est aussi un travail minutieux de recherches esthétique quand à la lumière, la texture et la matière ainsi que cette fascination pour le clair-obscur si souvent évoquée.

Il faut regarder ces images comme des peintures et non plus comme des «photographies» à proprement parlé.

Peu importe son sens de lecture, elles forment un tout et sont toutes reliées les unes aux autres.

Série toujouts en cours de réalisation 

 

 

Built with Berta.me